Tuesday, October 31, 2017

L'exposition Rebelles/Rebelles

C'est avec plaisir que la Galerie Art Plus vous invite au vernissage des Rebelles/Rebelles qui se tiendra le samedi 4 novembre à 14 h , au 8 rue Maple à Sutton.
En novembre et décembre, l'abondance est au rendez-vous. C’est le temps de faire le plein d’essentiel à la Galerie Art Plus où une cinquantaine d’artistes rebelles exposent leurs plus récentes œuvres petits formats. Ce happening de la saison des fêtes est le plus courru de la région.
À bientôt !

Hello all !
It is with great pleasure that Galerie Art Plus invites you to the Rebelles/Rebelles vernissage held Saturday November 4th at 2 pm, at 8 rue Maple, Sutton.
In November and December, you will find abundance at Galerie Art Plus. Over 50 «Rebelles» artists exhibit their most recent artworks all in the same small format frames. This Holliday Season happening is the best little show in town.
See you then!

Sunday, October 8, 2017

Impermanence... Vicki Tansey à la Galerie Art Plus

« Impermanence est la première d’une série d’œuvres exécutées au cours des six à huit dernières années, une période de grands changements dans ma vie, à l’image des nuages, de leurs mouvements incessants qui les métamorphosent et les font disparaître dans les cieux.

« Encres, baguettes, suie, plumes, branchages, pinceaux, pluies, vents… papier délicat dans la paume de ma main… panneaux qui s’envolent et se dispersent à travers les champs… vitre, toile brute… caresse intime, attaque fulgurante. Rien que ça et tout ça.

« Corps de danseur, corps de nuages. Dessins et peintures sont la reconnaissance et l’alliance des énergies qui vivent en nous et au-delà de nous. »
Vicki Tansey


©Vicki Tansey

«An engagement spanning the last seven years, clouds are the subject of this body of work.
They belong to no one - are not influenced, determined or defined by country, politics or beliefs.
Appearing and disappearing, they are in continual transformation.
It is this characteristic that has drawn and connected me to their presence and to expressing, through them, the nature of impermanence that we all share.
The materials and conditions: inks, sticks, soot, feathers, plant stems, brushes, rain, wind…delicate papers held in the palm of my hand… panels flying and spread wide across field grasses…window panes, raw canvases, intimate touches, storm-energized attacks…any and all of these.
Dancer body. Cloud bodies. These drawings and paintings are a recognition and partnering of the energies that live within and beyond us. »
Vicki Tansey



©Vicki Tansey

©Vicki Tansey

Wednesday, September 27, 2017

Michel Dupont et Louise Bellier

Jusqu'au 1er octobre, Michel Dupont et Louise Bellier vous éblouiront avec leur exposition Tandem Papier.
La série d’estampes intitulée Le bruit de la soie de Michel Dupont est une suite d’œuvres dans lesquelles l’élément clé est le blanc du papier. La plus grande partie des pièces sont uniques et ont été réalisées avec différentes techniques d’imprimerie : pointe sèche, collagraphie et assemblage de différentes parties d’estampes.
Louise Bellier met en scène L’univers de nos errances, une série d’œuvres urbaines représentant nos désirs et nos états d’âme où le papier est à la fois le lieu de la sculpture et de l’écriture.


© Michel Dupont

© Louise Bellier

© Michel Dupont

© Louise Bellier

Sunday, August 13, 2017

Écoute... Une exposition signée Christina MacEwen


English follows

Les œuvres de MacEwen émerveillent : elles réveillent la curiosité et touchent l’insaisissable. Leur langage originel est aussi ancien et omniprésent que l’humanité elle-même. Elles invitent au dialogue. Écoutons.

Côté technique, le travail de MacEwen émerge du mariage entre la terre, l’air, l’eau et le feu. Au commencement, l’argile. Viennent s’y intégrer le bois de grève, les bois de cervidés, le lin et le cuivre. L’artiste respecte les origines des « objets trouvés », honorant l’essence et la forme de chacun d’entre eux.

Côté carrière, MacEwen détient un AOCA (Associate Ontario College of Art) en dessin et peinture, un baccalauréat en arts ainsi qu’une maîtrise en gravure et céramique. Elle œuvre professionnellement depuis plus de 50 ans, tant au Canada qu’aux États-Unis, où elle expose et enseigne. Ses œuvres figurent dans des collections publiques et privées, en milieu diplomatique et entrepreneurial.


© Christina MacEwen
 MacEwen’s spirit images evoke wonder and curiosity: they touch upon the inexplicable.  Their primal language is as ancient and as ubiquitous as humankind. They invite dialogue. Listen.

Technically, her work plays with the variables of earth, water, air and fire. Clay is the beginning. In her use of river-wood and antler, linen and copper MacEwen respects the origins of these « found objects », honouring the essence and form of each one.

MacEwen has an AOCA: Drawing and Painting, a BA: Fine Art, and an MA: Printmaking/Ceramics. She has worked as a professional artist for over fifty years, exhibiting and teaching in Canada and the USA. Her work is found in public and private, corporate and diplomatic collections.

© Christina MacEwen

Friday, July 7, 2017

Connivences...

English to follow


Danièle Deblois, Johanne Ratté et Jacques Lajeunesse partagent leurs mêmes passions depuis plus de vingt ans.
De la connaissance à la connivence, ils échangent leurs recherches artistiques. Ils explorent la notion d’interdisciplinarité où l’art et le savoir interagissent à l’élaboration de leurs créations.
Une plaisante complicité artistique qui saura révéler leur connivence à travers leurs regards et celui du public.


Johanne Ratté ©

Jacques Lajeunesse ©

Danièle De Blois ©



Danièle de Blois, Johanne Ratté and Jacques Lajeunesse have shared the same passions for over twenty years.
Always in league with each other, exchanging their artistic endeavours, while exploring the notion that interdisciplinary is where art and knowhow interact in the elaboration of their creativity.
You will discover a pleasant artistic collaboration revealed through each artist’s work.

Friday, June 30, 2017

MARI MARI

Trois petits jours et puis s'en vont...

Three more days and then they will be gone...




MARIMARI ©

MARIMARI ©



MARIMARI ©

Sunday, June 4, 2017

MARIMARI signe l'exposition « Tour de ville »

TOUR DE VILLE

Quelques mots de l'artiste

Habiter renvoie fondamentalement au dedans, à l’intérieur, à l’intime et au familier. C’est ce qui nous sépare du dehors, de l’extérieur, de l’inconnu et de l’étranger. Habiter, c’est demeurer et aussi d’une certaine façon, appartenir. Au cours des derniers mois, j’ai été profondément captivée par la notion d’habitation urbaine.  Mes interrogations artistiques actuelles ont essentiellement porté sur la représentation d’habitations, de gratte-ciel et de constructions souvent d’allure précaire et délabrée.  Je reproduis des éléments architecturaux ambigus, approximatifs dans des univers abstraits ou des espaces désertiques, le tout associé à des mots ou des fragments de texte. Ces formes verticales partiellement figuratives auxquelles j’associe des mots minutieusement choisis constituent pour moi une expérience sensible et quelques fois poétique. Les couleurs et les formes évoquent des mots et les mots traduisent des émotions que je m’efforce de recréer. L’utilisation des mots me donne l’impression de créer un relief, une troisième dimension d’ordre langagière au tableau. 



Vue d'ensemble de l'exposition « Tour de ville » Photo: François Gagné


MARIMARI ©
Photo: François Gagné

Thursday, May 11, 2017

Rita Rodrigue à la Galerie Art Plus


Merci à Josée Valiquette, pour ce texte inspiré des oeuvres de l'exposition de Rita Rodrigue.

 « Temps échelonnés » 

Une magnifique série d'oeuvres à la composition assurée, déclinant des couches successives de photos sur acétate, d'interventions picturales, et de légers matériaux integrés à l'ensemble. Le résultat est d'un exquis raffinement et invite notre regard à embrasser le passage du temps au travers les couches photographiques qui servent de supports à la mémoire de la matière . Ces images créées à partir de matière organique ou manufacturée par l'humain (bois, métal, etc) révèlent les matériaux non dans leur réalité physique, mais dans une représentation subtile sur support transparent. Rita transpose ainsi la matière dans un registre "fantôme" à la frontière entre le visible et l'immatériel.

Germination.© Rita Rodrigue

Codage © Rita Rodrigue


Sunday, April 9, 2017

MEMORIAL

Bilingue

Viendra le moment où nous n’existerons plus que dans la mémoire des autres…puis, un jour, il n’y aura plus personne pour se souvenir de nous. Alors nous serons vraiment morts.

MEMORIAL

Ce projet porte sur la mémoire.

Cette mémoire incrustée dans nos cerveaux à la merci de synapses rompues qui l’effacent et la font disparaître à jamais malgré les monuments.  Mémoire USB. CDROM perdus, scratchés, qui laissent des bribes dans le décodeur, flashes lumineux, aussitôt éteints, soupçons d’un passé passé. 

Ce projet porte sur la mémoire. 

Sur les pierres que l’on dresse dans les champs ou les villes.  Sur les pierres que l’on laisse sur les chemins de l’histoire pour ne pas oublier malgré la course en avant du temps, malgré l’impuissance à survivre.  Pour se rappeler ce qui était.

Ce projet porte sur la mémoire. 

La mémoire encore vive de ces vivants qui ont toujours le futur à vivre.  La mémoire éteinte et morte des vivants qui n’ont plus que le présent à tuer.  Les premiers érigeront des monuments, les seconds en chercheront la raison.  Et c’est dans cette oubliance que le mémorial deviendra une œuvre d’art. 

Ce projet porte sur la mémoire. 


Pierre Bourbonnais ©

Pierre Bourbonnais ©



And then we no longer exist but in the memory of others and then the day will come where nobody will exist to remember us. Then we will really be dead.   

MEMORIAL


This project is about memory.
That memory that stays in our brain, at the mercy of broken synapsis that make it disappear in spite of monuments. USB memory, lost or scratched CD ROM that leave a few fragments in the decoder, flashes of light, are hints of one’s pass, already passed away.

This project is about memory.
That one about the stones put up in the cities or in the fields. About the stones that are supposed to be a way of remembering history, despite the time that is running too fast, despite our helplessness to survive. For remembering what it was.

This project is about memory.
That memory still alive for those who have a future to live. That memory that is dead for those who have only the present to kill.
The first will erect monuments. The second will try to remember about what they were.
The lack of memory will change the goal of the monuments, it will then become a work of art.

This project is about that memory.


Pierre Bourbonnais